Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/06/2013

L'AGATHOIS JUIN

L'AGATHOIS ,Hebdomadaire fondé en 1887

L'AGATHOIS

Hebdomadaire Republicain fondé en 1887

 Téléphone : 04 67 94 87 50 - www.lagathoisimprimerie.fr 

 

     L'AGATHOIS du Jeudi 6 JUIN 2013

                                Article d' ALICE CARON LAMBERT

                                                Experte en gastronomie florale

         Beau seigneur Juin

                 Donne bon foin 

Mai n'est plus qu'un souvenir transit avec sa lune rousse, ses saints de glace !

On fait le point : s'il pleut à la saint Médard, il pleuvra 40 jours plus tard ; à moins que Barnabé ne raccommode ce qui est gâté. Les capucines taquinent les capucins. Fi le point de croix, place à la joie ! Sur les chemins de Marie, fleurissent la sainteté et les genêts. Il reste  des pavots rouges, les renoncules d'or pour des rêves de feu. Aromatique nigelle et vert sénevé, douceâtre chicorées et les bleuets troublent de bleu les blés. On désire faire des bouquets de la bourrache depuis mai qui étend

ses champs de fleurs bleues sur fond gris vert de ses feuilles velues. 

Sur les sentiers volent des lampes : qui sont ces vers luisants ? Les mâles seuls ont des ailes lumière .Leurs dames font grise mine au pied de la cardamine des près . Les trésors sont aussi au jardin ; radis, roses, pois, ravenelle, et la marjolaine pour nos bons compagnons. Fleurs blanches et sureau , fleurs rouges des coquelicots , tout est bon, tout est beau. C'est pareil à l'or des Incas, que le colza qui se déverse puis s'en ira laissant sa place aux tournesols encore verts. Ne te plaint pas, les soucis fleurissent et tu vas les manger, les oublier, le soleil est là , il embrase les bois et tes bras, il chauffe à blanc la terre brune. De juteux épis portent la folle avoine qui tisse déjà la soie de ses barbes. Roses, roses, roses j'ose encore vous contempler, vous désirer et vous manger et rien que d'y penser mon cœur soupire … et toi dans toute cette fête ?et moi ? Et nous ? Joue contre joue dans le hamac, on joue à l'indien sous l'ombre rouge des fleurs  pourpres du robinier .

Juin fleuri, juin est un paradis 

Au Jardin  avec la part de rêve, la réalité ...

Le temps estival, chaud et lumineux, dope la vitalité de toutes les plantes, de tous les légumes y compris les herbes indésirables là où elles décident d'occuper leur espace au potager comme dans les massifs de fleurs. L'heure est à l'arrachage, au sarclage, au binage, de ces herbes pour certaines comestibles et appartenant à la pharmacopée, à conserver pour les sécher et les consommer dans une tisane. Consulter votre anthologie de plantes sauvages pour la santé.

Dans ce cas, les disposer dans un cageot de bois bien propre, à laisser dans un espace sec et bien aéré. Ce sont les jours les plus longs de l'année , les plus doux, les plus tendres ; profitez -en au jardin.

Surveiller les semis en leur assurant une légère humidité constante afin de favoriser la germination des graines. Récupérer le produit des tontes de pelouse, pour le mettre au pieds de vos plantes qui craignent le dessèchement. 

Repiquer les pétunias, les œillets d'Inde, planter les oignons des bégonias, les plantes annuelles que vous avez choisies. Vous pouvez encore semer des cosmos, les ipomées, planter les glaïeuls et les frésias...les fuchsias, et surtout laissez vous séduire par de nouvelles plantes qui apparaissent sur les marchés ou dans les catalogues. 

Beaucoup de travaux au potager !

Butter les pois, les haricots, les pommes de terre

Pincer les tomates,  les cornichons, les concombres, les melons, 

Repiquer les poireaux, les choux de Bruxelles, les céleris branche, les poivrons, 

Planter les courges, et les chicoré

Semer vos légumes d'automne : haricots secs,betteraves rouges, brocolis , mâches

Au verger, promesse de fruits , promesse de travaux multiples   

TAILLER ; EBOURGEONNER ; ENSACHER ; BOUTURER ; PROTEGER

Supprimer tous les stolons de vos fraisiers ; pailler les pieds de production.

Tailler en vert les arbres fruitiers ;

Pratiquer la taille Lorette sur les arbres vigoureux ;

Estamper, ébourgeonner, pincer et étriller la vigne, ciseler les grappes ;

Palisser, bouturer les framboisiers, les mûriers, les ronces fruitières ;

Éclaircir les pêchers, les pommiers, les pruniers, les poiriers, au risque de voir leurs branches couvertes de fruits se casser sous la force de leur poids.

Pincer les arbres fruitiers

Protéger les petits fruits verts ou commençant de mûrir comme les cerises, contre les oiseaux gourmands. Pas facile ! Il existe des filets à mailles très fines, que l'on fixe au sol solidement : éviter les poches qui sont des pièges dangereux pour les oiseaux qui se trouveront captifs.  Les bruiteurs, Les papiers, les disques d'argent...pas satisfaisant vraiment car les oiseaux s’habituent à tout très vite.

Soyez à l'affût des insectes nuisibles  aux fruits : 

Ensacher chaque poire, pomme, pêche,grappe de raisin, dans une pochette perforée.

Les guêpes sont à redouter : créer près des arbres un piege en installant une cuvette de couleur jaune ( elles raffolent de cette couleur), verser dedans une eau sucrée et savonneuse.

Les guêpes seront ainsi neutralisées pour une grande part.

Détruire les papillons mâles de façon naturelle ; utiliser des pièges à phéromones et hormones sexuelles qui vont les attirer. Après une première élimination de ces indésirables, vous pouvez traiter vos arbres. ( attention à choisir un traitement naturel) ;

Éliminer les fourmis en installant des bandes de glu sur les troncs de vos arbres là ou s'amorce une colonie de fourmies.

 Au jardin de fleurs 

Déterrer les bulbes du printemps, couper leurs tiges et les mettre au sec .

Désherber les espaces de plantation .

Sortir les souches de dahlias, diviser les gros pieds et les planter en terre profonde et riche. Butter leur pied comme pour les pommes de terre. Prévoir leur grand développement pour certaines variétés, sortir les tuteurs et les installer prés de chaque pied, en l'enfonçant solidement pour une bonne stabilité.

Tailler tous les arbustes qui ont fleuri : lilas, seringat, forsythia, groseillier à fleurs,

Couper toutes les branches défleuries des rosiers, de la glycine ; les couper à moitié de leur hauteur.

Planter les bulbes d'automne : colchique, cyclamens, œillets de poètes, les bis annuelles comme les giroflées,les pensées....les chrysanthèmes, et les annuelles comme les géraniums, les petits rosiers et les rosiers miniatures.

EN CUISINE 

Pyramide aux douceurs de fruits et de rose 

Ingrédients 

2 petits melons parfumés 

4 poires 

12 fraises 

8 grappes de groseilles

le jus d'un demi citron 

sirop de rose 6 cuillers 

10 pétales de rose cristallisés ( voir recette ci – après )

10 feuilles de menthe cristallisés 

150 g de sucre fin blanc 

1 blanc d’œuf frais 

 

Cristalliser pétales et feuilles pour le décors de la pyramide( la veille)

Dans un bol, battre le blanc d’œuf à la fourchette pour l'alléger. Éviter de trop battre ; il doit mousser sans durcir.

Laver à l'eau fraîche les feuilles de menthe et les pétales de rose que vous avez détachés de leurs tiges. Les égoutter sur un papier absorbant.

Préparer une assiette sur laquelle vous verser votre sucre . Répartissez -le sur toute la surface de l'assiette.

Préparer un plateau de vous couvrez de papier de cuisson .

Tremper quelques pétales dans le blanc d’œuf, puis les déposer sur le sucre en faisant attention de ne pas laisser de sur- épaisseur de blanc d’œuf sur le pétale, avant de le déposer sur le sucre.

Exercez une légère pression sur le pétale ou la feuille avec l'index pour que le sucre adhère bien, puis le retourner, et de même, exercez la pression. Le pétale ou la feuille de menthe doivent être couvert de sucre recto-verso. Les déposer sur le plateau et les faire sécher au soleil , ou dans une température de 20 à 25 ° chez vous, ou au four 30 °, porte ouverte. Ils doivent sécher mais ne pas cuire. 

Vous pouvez cristalliser les pensées, les campanules, les violettes, les pétales de coquelicot, les œillets, les feuilles de verveine, de sauge, les capucines, les primevères entières...ce sont de merveilleux décors de gâteaux et entremets. Les conserver entre deux couches de coton hydrophile  dans une boite  bien au sec à l'abri de la lumière.

Préparation des fruits 

Peler les poires, les épépiner  et les couper en fines lamelles ,

Laver les grappes de groseilles, les saupoudre de sucre et les mettre de côté 

Laver les fraises, les équeuter, les détailler en lamelles. 

Peler les melons et  les découper transversalement en tranches fines et  rondes (4 tranches environ)

 

Montage  de la pyramide

Poser sur le plat la plus grande tranche de melon, Alterner la disposition d'une tranche de poire et d'une tranche de fraise pour constituer une couche sur la tranche de melon, poser la deuxième tranche de melon toujours suivant leur taille , garnissez de fruits et ainsi de suite jusqu'à la plus petite tranche. Laisser dépasser un peu les fraises sur le bord.

Mélanger le jus de citron au sirop de rose.

Le verser sur la pyramide.

Glisser entre la dernière tranche de melon une grappe de groseilles.

Disposer une bordure de feuilles de menthe, puis une bordure de pétales de rose.

Terminer la décoration avec une belle rose au sommet.

Vous pouvez aussi sur le même principe cristalliser la rose entière en introduisant le blanc d'oeuf au pinceau ; tous les pétales doivent être couverts. La « rouler » dans le sucre avec douceur pour ne pas la disloquer. La sécher au soleil au moins 5 h durant. La retourner de temps en temps .

 Répartir le reste des groseilles et melon découpés, saupoudrées de sucre autour de la pyramide.

Tenir au froid avant le service.  

12919_562477560434913_66296007_n.jpg

 

   Minute  pour la confidence d'une rose 

   Rose de Damascena, née du M'Goun 

       A l'abri des falaises roses des villages de terre

         Je suis le rêve fou d'un torrent tumultueux

         Je suis le rêve fou d'un soleil dévastateur 

             Née des germinations hasardeuses

                 Je suis la candeur de mars 

                    La splendeur d'avril 

                   Je repose tranquille, 

                 Offerte au vent d'ouest 

               Hélios adoucit son souffle 

        Hélios chasse les pluies tapageuses 

      La terre d'Afrique se drape de rouge

       Alcôve où se loge ma suave beauté 

        Les lauriers roses me jalousent 

     Ils sont comme une blessure au cœur !


| Lien permanent | Commentaires (0) | | 20:36 |  Facebook | |  del.icio.us | | Digg! Digg | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.