Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/08/2013

COEUR DE VILLE ...... A QUI LA FAUTE !

 

           Cliquez -->Hérault~Tribune

   Mon commmentaire : 

 

  Nous avons constaté la dégradation du commerce dans les centres villes ainsi que la paupérisation de ceux-ci depuis de nombreuses années .Cela n'est pas ,malheureusement l'apanage de notre Région mais bien un problème national !

   La solution n'est pas dans l'invective,personne ne peut être tenu pour responsable pour un changement RADICAL de notre comportement en ce qui concerne nos achats et la paupérisation de nos coeurs de ville devenu un phénomène de société .

  Surtout , ne vous méprenez pas, je ne cherche pas à stigmatiser ou à rendre responsable qui que ce soit ! Ma démarche, n'est au contraire,que d'indiquer des pistes, et de rassembler tous les acteurs concernés pour chercher avec eux toutes les solutions pour que cesse cette"désertification" qui a maintenant gagné et dépassé notre centre ville .( Membre du Club des Managers Hérault Méditerranée, nous en débattons,et je vous invite à m'y retrouver) 

Nos habitudes de consommation ont totalement changées, il nous faut l'admettre .Nous ne supportons plus que notre DÉSIR soit TRIBUTAIRE d'un quelconque JOURS de la semaine d'un HORAIRE ou d'une place de PARKING .

Il serait donc temps de REPENSER et de RÉADAPTER nos COMMERCES de CENTRE VILLE.Il n'est pas TOLÉRABLE car IMPRODUCTIF et DÉGRADANT de laisser cette LÈPRE cette GANGRENE qu'est la fermeture des commerces GAGNER nos cités.

Le commerce de Grand Papa,de papa,c'est fini. S'indigner,aussi !

Tout système se doit d'évoluer, de s'adapter en 40 ans qu'est devenue la SUPÉRETTE !

Aussi, l’idée reçue selon laquelle la grande distribution et les dis-counters seraient les principaux concurrents des petites entreprises, est erronée .

On accable souvent, avec une certaine démagogie, les hypermarchés les autres vrais concurrents des commerces traditionnels sont ailleurs : Magasins franchisés, enseignes de proximité des grands groupes, nouveaux concepts de distribution en zone rurale ou dans les cœurs de ville…
Les circuits de distribution sont clairement identifiés par les consommateurs et ne brouillent pas les cartes de la compétition commerciale.
Le savoir-faire spécifique des artisans et leur grande valeur ajoutée personnelle les placent à l’abri de l’agressivité commerciale de certaines enseignes qui font des ravages dans le commerce indépendant traditionnel.
Mais, celles-ci, ne peuvent pas concurrencer les artisans sur le terrain de la personnalisation de l’offre, de la prestation réalisée sur mesure, du service humain associé, du conseil individualisé. Aussi, il ne faut pas oublier tous ces Artisans audacieux qui adaptent leurs gammes de produits ou services à la demande, modernisent leur communication ou diversifient leur activité.
Ils sont certes moins nombreux, mais par leur qualité et Savoir-Faire créent un effet d’entraînement important , revitalisant et ce ré-appropriant les cœurs de nos Villes-Village !
Je peux déjà vous annoncer, qu'il y a déjà des exemples concrets d'installations ,de diversifications et modernisations se démarquant et se personnalisant, apportant ainsi aux consommateurs une prestation unique et de qualité . 
La guerre " entre le petit et grand commerce " n'est plus d'époque, cette guerre et expression date de 1852 , Emile ZOLA nous la décrivait dans le détail dans son roman :
" Au bonheur des Dames " collection de poche GF Flammarion .
Aujourd'hui , à PARIS ,le petit commerce , prospère et est toujours aussi présent et dense !
Seul le" Particularisme et l'excellence" doivent être notre CREDO !

 Plus proche de nous :  De Michel-ÉdouardLeclerc,

   Du bruit dans le landerneauÉd. Albin Michel,de 2004

    un livre de 300pages et pour 15 euros vous saurez

            " LE POURQUOI et le COMMENT "

           de l'implantation des grandes surfaces

                               office tourisme,metiers d'art,artistes,artisans,artisans d'art

                              Cliquez..Ci-dessous !

    "  HORS DE LA VILLE *  "


       car il y a 50 ans je les ai connues en VILLE !

    En tant que VRP à l'époque je visitais déjà son pére

Edouard Leclerc à Landernaud ,installé alors en plein centre

de cette Ville-village pour des articles d'Hygiéne dans son

     ( épicerie entrepot ",énorme 150 à 200 m2 )

   ou des caisses et cartons de toutes sortent  étaient

     offertes à la vente ,j'avais 21 ans, MDR !


                étonnant , non ?

                   Cliquez >SUR LES CROIX*     

             voir :http://youtu.be/QwG9S-qoSKs * et mourir ! 

             Aujourd'hui,pour en revenir à notre sujet une bonne partie de ces boutiques,de CENTRE Ville de par leurs emplacements ne trouverons plus preneur ,il faudra donc qu'elles reprennent leurs destinations premières soit des garages ,libérant du même coup l'espace public !

                    @SUIVRE .@+ DAN" RENAULT

    Je suis à votre écoute et les commentaires sont à votre disposition et je ne manque pas d'y répondre !

 

     

Commentaires

BOnjour Dan, on se connait, ma femme se s'appelle Beata, et nous sommes
Maraîcher bio a Pezenas; le débat et l'idée de faire avancer les choses a Pezenas me plaît; je serais donc de votre côté si mon aide vous intéresse.
Pour la petite histoire, je suis née à Pezenas, et nous sommes revenus ma femme et moi début 2012; nous avons radicalement changée de vie, ma femme (qui est hongroise)était directrice e d'un restaurant sur Aubagne, et pour ma part j'étais directeur d'un négoce.
Aujourd'hui ces expériences passées, nous permettent d'avoir un regard et une approche intéressante et différentes de nos collègues attisants, agriculteurs ou autres.
Aujourd'hui, partager, discuter pour faire avancer notre petite ville de Pezenas, nous répondrons présents.

À bientôt

Guy Coutarel

Écrit par : Coutarel | 08/06/2013

Oui,je vois surtout que ce midi ALICE" ma fait manger comme d'hab" BIO . C'est à dire :
Radis ,Salades, Persil ,Concombres , Carottes qu'elle a acheté sur la marché BIO de Pezenas !
Tous ces légumes proviennent de CONAS ( circuit court )et je crois savoir que c'est une certaine Beata avec accent Hongrois qui la servie ! .......Je sais entre-autre que vous êtes les fournisseurs de Coté Mas mon ami Jean-Claude qui ma fait venir à Pezenas en me louant pendant 9 ans le Domaine Paul Mas disons la maison de maître avec le Parc ! Oui le monde est petit , si petit maintenant qu'à Marrakech j'entend des Salut DAN" .......MDR !
Merci de ce commentaire ,tu fait partis des milliers de lecteurs mensuels qui persistent aprés des années à suivre les " élucubrations d'un C..pour certains mais ont est toujours le C.. de quelqu'un ! @+DAN"

Écrit par : DAN" Renault | 08/06/2013

Les commentaires sont fermés.