Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/11/2011

LE BONHEUR !

Le Bonheur .......

par Dan Renault, lundi 26 septembre 2011, 05:25
 

   Récit de mon Ami Loïc Digaire

 

T'as grandi au cours des années 50,60,70,80? comment as tu pu

survivre ? Les voitures n'avaient ni ceintures de sécurité, ni appuie tête,

ni air-bag, ni gps. Sur le siège arrière on se marrait, on dormait, on discutait

avec les parents posés entre les deux sièges et ce n'était pas dangereux.

Les lits à barreaux et les jouets étaient multicolores ou au minimum peints avec

des laques « douteuses » contenant plomb ou autre poison. Il n'y avait pas de

sécurité enfants sur les portes de voitures, ni sur les prises de courant, encore

moins sur les médicaments ou autres nettoyants chimiques domestiques.

Les parents les planquaient, c'est tout. Il n'y avait pas de casque pour faire du vélo.

On buvait à même le tuyau d'arrosage et pas des eaux minérales en bouteilles

dites « stériles ». On osait aller jouer..... fallait juste rentrer à la maison avant la

nuit, il n'y avait pas de portables, et personne ne savait ou on trainait !

Éraflures, bras cassés, dents brisés, coudes écorchés, personne ne se serait plaint,

ou allait déposer plainte contre la mairie ou autre, personne n'avait tord si ce n'était

nous-mêmes. Si on croisait quelqu'un de plus âgé, on utilisait des mots qui ne

doivent plus être dans le dictionnaire, puisqu'on ne les utilisent plus..... bonjour,

merci, s'il vous plait............ On avalait des sucreries, du pain beurré avec du

chocolat, des boissons riches en sucre on ne parlait pas d'obésité et nous étions

actifs. on se partageait à quatre une limonade au goulot, nul n'en est mort.

Pas de PlayStations, Nintendo 64, FaceBook, Twitter, Home Cinema, WiFi, ADSL,

triple play, iPod, TV 150 chaines, Portable,Ordinateur, Chats sur Internet ….

Seulement des copains. A pied ou à vélo , on allait chez les copains, même s‘ils

habitaient à des kms et on allait faire les c.... On jouait au foot avec une seule cage

et si on perdait... pas de frustration, ni de "fin du monde". Il y avait bien des élèves

un peu “retardés“ qui redoublaient. BAAHH… Personne n‘allait chez le psychologue

ou psychopédagogue. On ne parlait pas de dyslexie, de problèmes de concentration

ou d‘hyperactifs, on redoublait simplement l‘année et chacun avait sa chance.

Nous avions : libertés, Revers, Succès, Devoirs ...et on apprenait à faire avec…

On ne parlait pas sans cesse de droit car nous savions qu'il y avait avant tout des

devoirs........ La seule vraie question est : comment avons-nous fait pour

survivre ??? Et avant tout : comment avons-nous pu développer notre

personnalité ??? Es-tu, toi aussi, issu de cette génération? Si oui, alors copies ça

pour tes amis contemporains et aussi à tes enfants, neveux et nièces afin que tous

sachent comment c‘était de notre temps!!!! Ils répondront certainement que c‘était

ennuyeux, mais... Qu‘est-ce qu‘on se marrait bien !!! Hein ????..



J'ajouterai ceci :

ce texte combien émouvant pour moi car je le commence au tout début des années 40 :

Les mégots dont on récuperait le tabac pour se rouler une " cibiche " les Batons de

vigne vierge que l'ont fumaient en crapotant , les bouchons de liége que l'ont mettaient dans

les pneux en guise de chambre à air , du goudron qui était coulé sur les toles pour les

protéger de l'oxydation que l'on décolait du bout de nos " Galoches" chaussures à semelles

de bois , et ce Goudron était sucé comme du "ZAN " réglisse tout comme les boites de

coco en métal que l'ont suçaient ( et qui nous niquaient les dents comme disait si justement

Renaud , et pour clore , je me souviens des Chewing-gum que l'ont ramassaient et qui

trempes une nuit dans un verre d'eau sucrée repartaient pour plusieurs jours oui je m'en

souviens......Des vacances ,sur les marches des escaliers HLM , ou à 13 ans je faisais de la " Chainette "  laine passé entre 4 clous  cloué sur une bobine de fil qui se déroulait en un long ruban multicolor , ceci avant le départ  dans la Niévre ou en arrivant j'allais directement chez le Pére Jean me faire tailler les sabots qui feraient mon été .

Le morceau de bois de Vernes placé sur un chevalet de bois ,l'odeur des copeaux et la magie de ces outils tranchants animés par des mains expertes .....

La locomotive à charbon et vapeur qui m'amenait à

destination , en crachant les escarbilles que l'on attrapaient dans les yeux et les oeufs durs que l'on partageaient .

Ma premiére montre , mon premier pantalon à 12 ans pour ma 1ere Communion , 

et NOEL ou je recevais émerveillé une ORANGE ou un petit carnet de l'année !

J'étais HEUREUX car cet ensemble de choses SIMPLES , finalement ce n'était

                                       QUE DU BONHEUR !  


Oui , Loïc , on se marrait bien !

                                                                  @+ DAN'


PS : Ont étaient si ignorants , que la vie était simple !  Ont riaient , ont pleuraient , tout ça un peu comme la pluie et le beau  temps ....... Ont étaient , oui  , ont étaient des enfants ,


  " Tres Gatés , Trés Riches , de Rêves et d'ESPOIR " 

 

 

                   Pour votre SMARPHONE ou IPHONE :

                    http://pezenas-     artisan.midiblogs.com/apps/m

 

      ENGLISH AND CLICK SEARCH IN RECENT POSTS   

 ·  ·  · Partager · Supprimer

| Lien permanent | Commentaires (0) | | 01:01 |  Facebook | |  del.icio.us | | Digg! Digg | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.